viadeo linkedin pearltrees   flagfr flagen

Stage à EVERYDAYiPLAY

Everydayiplay Objet : stage de troisième année
Durée : du 04.11.2013 au 04.07.2014
Sujet : Community Management


Au cours de mes recherches pour mon troisième stage, j'ai eu l'opportunité de partir en Pologne, à Cracovie, afin d'intégrer la startup EVERYDAYiPLAY fondée par Vincent Vergonjeanne, auparavant co-fondateur de Kobojo. Le jeu de la société, Vikings Gone Wild, créé quelques mois auparavant, atteignait déjà les 800 000 joueurs et nécessitait la présence d'un Community Manager. Le jeu m'a plu, l'idée de partir dans l'inconnu le plus total aussi, j'ai postulé.

Je ne connaissais pas un mot de polonais, mais avec un peu d'aide de la part du Game Designer français avant de partir, et de l'Administrateur Système polonais sur place, mon installation n'a pas été bien plus compliqué que celle sur Paris. Je suis arrivé sur place une semaine avant de débuter afin de trouver un appartement, ouvrir un compte bancaire et obtenir un numéro de mobile polonais, et j'étais prêt à travailler.

Vikings Gone Wild, dont il n'existe qu'un seul serveur international, est un jeu dont les bases sont assez simples : vous démarrez avec un village à améliorer, des bâtiments à construire, des unités à créer et à améliorer également. Vous avez accès en premier à des Aventures où vous devez détruire avec vos unités des bases pré-construites, gérées par l'ordinateur, et gagner des ressources. C'est une sorte d'entraînement pour le vrai Player versus Player auquel vous accédez ensuite. Vous pouvez alors attaquer les autres joueurs pour leur voler une partie de leurs ressources, et ainsi progresser plus vite. Vous pouvez également être aidé par votre Guilde, que vous aidez également à évoluer, ou par vos amis, à qui vous demandez de la Bière et de l'Or, les ressources locales.

Vikings Gone Wild Avec son univers cartoon et très humoristique (certaines tourelles tirent des animaux vivants sur les adversaires, par exemple), c'est un jeu très sympathique et très prenant à jouer. Certains joueurs y passent plusieurs heures consécutives chaque jour. Beer

Je suis arrivé peu de temps avant l'arrivée d'une nouveauté importante dans le jeu : les Guild Wars. Etant donné que cette nouveauté changeait sensiblement le jeu, nous avions besoin de le tester à plus grande échelle (d'habitude les mises à jour sont uniquement testées par l'équipe). Nous avons donc recruté environ 200 Beta testers, que nous avons emmené sur un tout nouveau forum externe créé pour l'occasion.

Ils ne le savaient pas encore, mais ce forum était aussi en Beta test. Il existait auparavant deux groupes Facebook, l'un comme Forum et l'autre comme Support, mais ils ne convenaient plus à la situation : des centaines de milliers de joueurs ne peuvent décemment pas discuter dans un groupe Facebook sans que les publications ne se marchent dessus.

Le test étant concluant, le forum a été lancé officiellement peu avant Noël. Il gagne chaque jour de nouveaux membres et grandit progressivement. De nombreuses discussions sur le jeu y ont lieu. Ils nous permettent notamment de réduire le nombre de messages privés que nous recevons chaque jour, qui s'avérait bien trop important et pour des tâches trop répétitives : répondre aux mêmes bugs, aux mêmes suggestions, aux mêmes questions ... Un forum était absolument nécessaire afin que la communauté se prenne en charge elle-même, au moins pour une partie.

Avec le temps ainsi gagné, nous allons être suffisamment disponibles pour lancer un autre chantier : un Wiki externe. Si Vikings Gone Wild était à la base un jeu pour Casual Gamers, il s'avère être joué par un certain nombre de Hardcore Gamers, qui sont à la recherche des meilleures subtilités qu'offrent le jeu, notamment les valeurs précises de dommage des tourelles de défense (seuls les dommages par seconde sont affichés en jeu pour des questions de clarté).

Aujourd'hui, je n'exclus pas de m'installer en Pologne. Les méthodes de management de Vincent Vergonjeanne sont extrêmement motivantes et poussent à donner le meilleur de soi-même, parce qu'on le veut, parce qu'on travaille tous dans ce même état d'esprit et que nous sommes tous aussi passionnés par ce que l'on fait.